Comment survivre à la route lors de ton prochain road trip en famille

Comment survivre à la route lors de ton prochain road trip en famille

Partir en road trip et faire de longs trajets en voiture avec tes enfants, ça t’intimide ? Je te rassure, c’est bien plus facile que ça en a l’air quand on est bien préparé ! 

Voyager avec des enfants, ce ne sera jamais pareil que de voyager entre adultes. C’est l'aspect le plus important à tenir en compte avant de commencer à planifier tout ça. Mais ça ne veut pas dire que ce n’est pas agréable, au contraire ! J’ai de très bons souvenirs de mes roads trips avec mes enfants et ce n’est clairement pas fini (on est en train de convertir une van pour justement partir encore plus souvent en aventure ensemble). 

Avec un peu d’organisation et de flexibilité, on y arrive. Et on évite de planifier 101 activités et d’être toujours à la course. Voici quelques trucs qui nous aident à être bien durant le trajet. 

Voyager le plus léger possible

As-tu l’impression de déménager quand tu pars en vacances avec tes enfants ? Voyager léger, c’est un art qui s’apprend. Ce qui est beau quand on part à l’aventure, c’est qu’on a plein de nouvelles choses à découvrir, donc pas besoin d’avoir tous les petits gadgets comme à la maison. Pour voyager léger, voici ce qu’on fait : 

  • Placer nos vêtements dans des sacs de compressions pour sauver de l’espace.
  • Accorder un sac à dos par enfant qu’ils peuvent apporter avec eux sur la banquette arrière pour y mettre jeux, électroniques et autres petits effets personnels.
  • Apporter des vêtements et accessoires polyvalents qui peuvent être portés plusieurs fois. Comme les tubes multifonctions qui peuvent servir pour attacher les cheveux, protéger les oreilles de l’air frais et tellement plus ! 
  • Amener seulement quelques jeux et jouets pour la route et l’hébergement, pas besoin de remplir une valise au complet ! 
  • Prendre en considération les items disponibles à destination pour ne pas s’encombrer. 

Tu as peur d’oublier quelque chose ? Dans la majorité des endroits que tu visiteras, tu trouveras une épicerie, un dépanneur, un magasin à grande surface et une pharmacie. Alors, laisse les « au cas où ! » à la maison et priorise les essentiels. 

Plus tes enfants vont avoir de la place pour être à l’aise à l’arrière, moins ils vont avoir tendance à chialer durant le trajet. 

 

Faire de la route un jeu amusant 

Prépare d’avance des playlists pour de la musique douce ou pour faire du karaoké dans la voiture. Imprime des jeux à faire sur la route, comme un bingo de voyage, un cherche et trouve de camping ou encore un défi de plaques de licence. Et pourquoi pas ressortir des jeux classiques de notre enfance : compter les voitures jaunes qu’on croise, jouer à « Je vois avec mon oeil de lynx…», faire la plus longue suite de « Dans ma valise, j’apporte…» 

Tu manques d'idée, en voici plusieurs dans le "Le guide des vacances réussies" que Lalita's Art Shop a préparé. 

 

Écouter les signes de fatigue, de faim et d’irritabilité 

Quand on a faim, on s’arrête pour manger avant que la chicane soit prise dans la voiture. Et pour ne pas avoir à arrêter à chaque ville, on amène en masse de collations pour nourrir les enfants. Une petite barre tendre et quelques fraises, ça peut calmer une crise assez rapidement.

Mais on s’écoute aussi sur la fatigue pour éviter l’irritabilité et perdre le plaisir du road trip. Si le (ou la) conducteur est fatigué, on change de conducteur. Si on ressent un petit down, c’est le temps de s’arrêter pour se changer les idées. Quand les enfants sont fatigués d’être assis, on cherche un parc à proximité pour les laisser se dégourdir les jambes et dépenser de l’énergie. Avec de la chance, ils vont dormir dans la voiture après ! Plus tes enfants seront reposés, plus ça fera de beaux moments tous ensembles.

 

S’ouvrir aux arrêts improvisés sur la route

Il est important de prendre le temps de s’amuser et non de seulement faire le trajet d’une grande et loooooongue ligne droite. Personnellement, on aime bien s'arrêter chaque 2h environ, pour se dégourdir les jambes et profiter de nos vacances sur la route. Alors on observe les pancartes pour voir s’il y a quelque chose d’intéressant sur le chemin. On regarde aussi attentivement le paysage et les villes dans lesquelles on passe, ça nous permet parfois de découvrir de vrais petits trésors. 

 

Ça peut être un beau parc avec des modules pour les enfants, une plage sauvage, un petit musée ou même un petit marché de fruits et légumes locaux. Tout peut devenir un arrêt intéressant si on garde les yeux, et le cœur ouverts.

 

Marie-Ève Lévesque

Maman exploratrice

Lalita's Art Shop 

Maman de deux enfants, je veux inspirer les familles à partir à l’aventure, à explorer le Québec, à voyager et à s’amuser ensemble ! C’est pour ça que j’ai créé le blogue Marie-Ève et famille où je partage des activités pour tous les âges, des idées d’aventures et des conseils de voyage avec des enfants. On est également sur la fin de conversion de notre van pour partir sur la route quand on veut. À go… On part !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés